Opportunités: Assise 2020 l’économie selon le Saint Père

Du 26 au 28 mars 2020 se tiendra un grand événement à Assise, une ville à portée historique située en Italie.

De quoi s’agit il?  

L’événement « Economi di Francesco », une initiative et invitation du Pape François, à laquelle de jeunes économistes, entrepreneurs, change makers et entrepreneurs du monde entier sont invités à participer, pour prendre un ENGAGEMENT dans l’esprit de saint François, afin de rendre l’économie d’aujourd’hui et de demain équitable, durable et inclusive, sans laisser personne derrière.

Comment y participer ?

Si vous êtes jeunes entrepreneurs, jeunes leader social – économie, change makers vous pouvez vous enregistrer sur le site https://francescoeconomy.org/ ou en cliquant sur ce lien .

Message du Saint père en marge de l’événement

Ci dessous l’intégralité du message traduit de la lettre originale en italien.

Message du Saint-Père François pour l’événement « Economie de Francesco » (Assise, 26-28 mars 2020), 11.05.2019

 

Message du Saint Père

Aux jeunes économistes, entrepreneurs et entrepreneurs 
du monde entier

Chers amis,

Je vous écris pour vous inviter à une initiative que j’ai tant souhaitée: un événement qui me permet de rencontrer ceux qui se forment aujourd’hui et commencent à étudier et à pratiquer une économie différente, celle qui fait vivre et ne tue pas, n’inclut pas et n’exclut pas, humanise et ne déshumanise pas, ne prend pas soin de la création et ne la prive pas. Un événement qui nous aide à rester ensemble et à nous connaître, et nous conduit à conclure un « pacte » pour changer l’économie actuelle et donner une âme à l’économie de demain .

Oui, nous devons « réanimer » l’économie! Et quelle ville convient mieux à cela qu’Assise, qui est depuis des siècles le symbole et le message d’un humanisme de fraternité? Si Saint Jean-Paul II l’a choisi comme l’icône d’une culture de la paix, il me semble aussi qu’il inspire une nouvelle économie. Ici, en fait, François s’est dépouillé de toute mondanité pour choisir Dieu comme étoile directrice de sa vie, se rendant pauvre avec le pauvre frère universel. Son choix de la pauvreté a également donné lieu à une vision de l’économie qui reste très actuelle. Cela peut donner de l’espoir à notre avenir pour le bénéfice non seulement des plus pauvres, mais de toute l’humanité. Il faut, en effet, le sort de la planète, notre maison commune, « notre sœur la Terre Mère » , comme Francis a appelé dans son Cantique des Créatures .

Dans l’encyclique Laudato si ‘, j’ai souligné qu’aujourd’hui, plus que jamais, tout est intimement lié et que la protection de l’environnement ne peut être séparée de la justice envers les pauvres et de la solution des problèmes structurels de l’économie mondiale. Il est donc nécessaire de corriger les modèles de croissance incapables de garantir le respect de l’environnement, l’accueil des personnes, la protection de la famille, l’équité sociale, la dignité des travailleurs et les droits des générations futures. Malheureusement, l’appel à prendre conscience de la gravité des problèmes et surtout à mettre en œuvre un nouveau modèle économique, fruit d’une culture de communion fondée sur la fraternité et l’équité, n’a toujours pas été entendu.

François d’Assise est l’exemple par excellence du souci du faible et de l’écologie intégrale. Je me souviens des mots que le crucifix lui avait adressés dans la petite église de San Damiano: « Allez, Francesco, répare ma maison qui, comme tu peux le voir, est en ruine ». Cette maison à réparer nous concerne tous. Cela concerne l’Eglise, la société, le coeur de chacun de nous. Cela concerne également de plus en plus l’environnement qui a besoin de toute urgence d’une économie saine et d’un développement durable qui pansera ses plaies et lui assurera un avenir digne.

Face à cette urgence, nous sommes tous appelés à revoir nos schémas mentaux et moraux afin qu’ils soient plus conformes aux commandements de Dieu et aux exigences du bien commun. Mais j’ai pensé à inviter spécialement les jeunes , car, avec votre désir d’un avenir beau et joyeux, vous êtes déjà la prophétie d’une économie soucieuse de la personne et de l’environnement.

Chers jeunes, Je sais que vous êtes capable d’écouter avec votre cœur les cris de plus en plus pénibles de la terre et de ses pauvres en quête d’aide et de responsabilité , c’est-à-dire de quelqu’un qui « répond » et ne se détourne pas. Si vous écoutez votre cœur, vous vous sentirez porteur d’une culture courageuse et vous n’aurez pas peur de prendre des risques et de vous engager à bâtir une nouvelle société. Jésus ressuscité est notre force! Comme je vous l’ai dit au Panama et écrit dans l’exhortation apostolique post-synodale Christus vivit: « S’il vous plaît, ne laissez pas les autres être les protagonistes du changement! Vous êtes ceux qui ont l’avenir! Par toi l’avenir entre dans le monde. Je vous demande également d’être les protagonistes de ce changement. […] Je vous demande d’être des bâtisseurs du monde, pour vous mettre au travail pour un monde meilleur « (n ° 174).

Vos universités, vos entreprises, vos organisations sont des sites d’espoir pour construire d’autres moyens de comprendre l’économie et le progrès, pour lutter contre la culture du gaspillage, pour donner la parole à ceux qui n’en ont pas, pour proposer de nouveaux modes de vie. . Tant que notre système économique et social produira toujours une victime et qu’il n’y aura qu’une seule personne écartée, il n’y aura pas de fête de la fraternité universelle.

Pour cela, je souhaite vous rencontrer à Assise: promouvoir ensemble, à travers un « pacte » commun , un processus de changement global qui voit dans la communion d’intention non seulement ceux qui ont le don de la foi, mais tous les hommes de bonne volonté, au-delà de tous les hommes, des différences de croyance et de nationalité, unies par un idéal de fraternité à l’écoute des pauvres et des exclus. J’invite chacun de vous à être le protagoniste de ce pacte, en assumant un engagement individuel et collectif pour cultiver ensemble le rêve d’un nouvel humanisme qui réponde aux attentes de l’homme et au plan de Dieu.

Le nom de cet événement –  » Économie de Francesco  » – fait clairement référence au Saint d’Assise et à l’Évangile selon lequel il a vécu en toute cohérence sur le plan économique et social. Il nous offre un idéal et, en quelque sorte, un programme. Pour moi, qui porte son nom, c’est une source d’inspiration continue.

Avec vous et pour vous, je vais faire appel à certains des meilleurs universitaires et experts culinaires en sciences économiques, ainsi qu’aux entrepreneurs et aux entrepreneurs qui, aujourd’hui, s’engagent déjà dans le monde entier pour une économie conforme à ce cadre idéal. J’espère qu’ils vont répondre. Et je compte surtout sur vous, jeunes, capables de rêver et prêts à construire, avec l’aide de Dieu, un monde plus juste et plus beau.

Le rendez-vous est pour les jours du 26 au 28 mars 2020 . Avec l’évêque d’Assise, dont le prédécesseur Guido a accueilli le jeune François chez lui dans son geste prophétique de déshabillage, je compte vous accueillir également. Je vous attends et à partir de maintenant je vous salue et je vous bénis. Et s’il vous plaît, n’oubliez pas de prier pour moi.

Du Vatican, le 1er mai 2019 
Mémoire de Saint Joseph, ouvrier

FRANCESCO

[00815-IT.01] [Texte original: italien]

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. talentcorp dit :

    You are so interesting! I don’t think I’ve truly read anything like that before.
    So wonderful to discover somebody with a few original thoughts on this
    issue. Really.. thank you for starting this up.
    This web site is something that is needed on the web, someone with a bit of
    originality!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 + 5 =