Pisciculture: encore des efforts à fournir!

Le poisson: ce mets si apprécié par une grande majorité de la population congolaise, n’est exploité en grande quantité que dans ses bassins naturels: lacs, rivières, fleuve.

Lubumbashi-vendeur de poisson frais
Lubumbashi-vendeur de poisson frais

Cette méthode de production, ne peut contenir la demande des poissons frais, surtout dans les grandes villes. Il suffit d’une fermeture de la saison de pèche, pour que la crise dans ce secteur se fasse sentir.

Les nouvelles techniques à démocratiser

Cette crise sur le marché de poisson est une opportunité pour les entrepreneurs avertis.

Il existe de nouvelle technique de production de poisson frais en milieu urbain, que nous voudrions voir être démocratisée, pour, à la fois combler ce déficit de production, et créer des nouveaux métiers, des nouvelles filières de production.

Ici nous vous proposons l’aquaponie, une technique à la fois bio et respectueuse des impératives environnementales, et une production efficiente dans un milieu urbain.

La commercialisation

Nous appelons encore une fois, les acteurs dans ce secteur de la pisciculture, à mieux commercialiser les différents produits de leurs filières.

Ils peuvent mieux faire au niveau de la présentation des produits, dont entre autre la marque, l’empaquetage, la conservation, la politique de distribution, ou encore s’organiser en association autour de ces défis de production et de commercialisation.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
46 ⁄ 23 =