QUELLE SEMENCE – POUR QUEL RENDEMENT? Nos incubés du secteur agricole en témoignent.

Si ailleurs on peut produire environ 20 tonnes à l’hectare de manioc, en une année, dans la majeure partie du Sud Est de la RDC, il faut attendre deux à trois ans.

Village KAPESHI – récolte de manioc par femme paysanne

En suivant nos incubés lors de leurs récoltes annuelles, la culture du manioc a attiré notre attention: il faut attendre deux à trois ans pour avoir ce précieux tubercule, pourtant à l’ouest et le nord est de la RDC, le même rendement est dû pour une année.

Il y a de quoi s’interroger

En interrogeant d’autres agriculteurs, la seule réponse était: cela a toujours été ainsi, il faut attendre deux ou trois ans pour avoir le manioc.

Beaucoup était ébahit de savoir, qu’il y avait des semences d’une année qui existait depuis plus de 20 ans, et avec un meilleur rendement, et bien même des espèces améliorer pour 6 mois.

Un appel à investissement

Il est préoccupant de savoir que bon nombre de nos villages agricoles, manquent d’experts agronomes, pour un meilleur accompagnement, à la fois dans le choix de culture, et ou des semences au meilleurs rendements.

Notre appel va vers les fournisseurs de semence agricole, à plus de diversité selon nos besoins locaux de consommation, et à plus de pédagogie.

Pour ceux qui peuvent nous fournir en semence de manioc pour un rendement d’une année et ou améliorée, prière de nous contacter.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
15 + 30 =